Parcours de Marie

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Stéphane dit :

    Courage Marie, il faut garder l’espoir, une guérison spontanée pour une première algo dans les premières années de celle-ci n’est pas rare du tout.

  2. parra serge dit :

    BONJOUR SUITE À UNE TS EN 1991
    ON MA CONFIRMÉUNE ALGO TRIPOLAIRE
    MAIN COUDE ÉPAULE.
    MES DOIGTS SONT ATROFFIÉS
    TRAITEMENT NEUROLOGIQUE ET BLOCS
    AU CENTRE ANTI DOULEUR
    COURAGE À VOUS

  3. Francesca dit :

    Bonjour Marie,
    En novembre 2018, j’ai été opéré d’un hallux valgus et en janvier ont m’a détecté un SDRC. Mon nerf péronier superficiel a été abimé. Depuis, je suis suivie par un érgothérapeute qui m’a interdit toutes manipulations aux pied. Il doit rester nu, sans aucuns stimulis. Je n’ai pas le droit de poser mon pied par terre. Je me déplace en béquilles ou en fauteuil roulant. Mon ergo est confiant, je vais remarcher un jour, mais la guérison est longue. Je prends un neuroleptique (150mg). Ma vie a changée, je suis devenue dépendante de ma famille. Je ne sors plus. Je passe mes journées couchée ou assise avec ma jambe toujours en extension. Je vous souhaite de trouver un bon thérapeute qui connait très bien ce syndrome. Du courage et de la patience. On y arrivera, on remarchera sur nos 2 pieds.

  4. Eldontat dit :

    Il y a des artistes qui semblent reunir tous les dons, et Marie-Claude Pietragalla est sans doute de ceux-la: ex-danseuse etoile de l’Opera de Paris, interprete des plus grands choregraphes contemporains, elle est aussi choregraphe. Une personnalite forte, exigeante et passionnee. Danser

  5. hammadou dit :

    Bonjour, on a presque la même chose, mois aussi je joué dans la neige avec mes amis j’ai eu une petite entorse et depuis ça a commencé
    cela fait 2ans que j’en souffre et les médecins ont découvert que c’est une algo que le mois passé

    Je suis perdu, je sais pas quoi faire, plus je cherche sur le net concernant cette maladie plus je panique

    Courage a nous tous.

  6. kahn dit :

    Dominique
    Bonjour à tous,
    tout d’abord je voulais vous dire que je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite de retrouver une vie normale le plus rapidement possible.
    Comme la plupart d’entre vous c’est suite à une opération que je croyais bénigne que les problèmes ont commencé. Deux doigts à ressaut main droite que je ne pouvais plus tendre sans me servir de la main gauche.Lors de l’inscription à Medipole le 6 mai, j’étais confiante juste un peu inquiète en raison du covid , jusque là, j’avais eu plusieurs interventions sans souci particulier.Beaucoup de papiers à remplir dont l’un d’entre eux avait particulièrement attiré mon attention car je n’avais jamais entendu parler de cette chose bizarre qui semblait leur tenir à coeur à savoir l’ALGODYSTROPHIE.Lors de la 1ère consultation video ,Je faisais entièrement confiance au chirurgien , je ne me souviens pas en avoir parlé, je me souviens de l’écran qui , par miracle, fonctionnait et de mon souhait de ne pas ressembler à Jacquouille ….
    Donc l’opération a eu lieu le 6 mai et malgré quelques petits incidents désagréables dont une anesthésie cauchemardesque en raison du contexte et de la durée de l’attente soit environ 2h à grelotter ,le bras endormi pour 6h, le produit vous oppressant à intervalles plus ou moins réguliers comme lors d’une prise de tension….Je passe les détails, l’arrivée au bloc fut une délivrance….
    Je vous donne tous ces détails car parmi les causes de cette réaction, on évoque les traumatismes …
    Donc retour à la maison avec des consignes très précises notamment commencer des exercices barbares tout de suite pour que les tendons reprennent leur place.Encore barbouillée par l’anesthésie de cheval qu’on m’avait administrée, mes trois cicatrices dont une balafre qui suivait la ligne de vie dans presque toute sa longueur, je relisais les consignes et regardais ma main effrayée par les douleurs que ces exercices allaient engendrer…J’avais la nausée à l’idée de faire éclater les cicatrices, j’ai attendu de ne plus avoir les points pour commencer…Douleurs et raideurs de la main pendant trois mois environ mais les doigts se redressaient bien et lors de la 2ième et dernière consultation video , le chirurgien semblait satisfait de son travail.
    Les doigts faisaient le yoyo.Ils enflaient, désenflaient, se raidissaient et je commençais à avoir des douleurs au niveau du canal carpien, du coude et du bras.Inquiète , j’ai envoyé 4 mails à mon chirurgien mais pas de service après vente, aucune réponse même après avoir appelé la secrétaire.Je me sentais un peu seule.Pour atténuer les douleurs et calmer l’inflammation, mon généraliste m’a prescrit 15 j d’anti inflammatoires ce qui m’a valu une visite chez le gastroentérologue ,un scanner des voies digestives et une mammographie car des crampes et de fortes douleurs s’étaient propagées dans tous mes organes avec douleurs à la poitrine et crampes jusqu’aux oreilles.
    Parallèlement j’avais des séances de kiné , l’ambiance était très sympa et le kiné ne ménageait pas sa peine.Sur son conseil j’ai contacté un autre chirurgien, j’ai eu une scintigraphie où on a décelé rhizarthrose et algodystrophie légère.Si mon algodystrophie est légère alors je me demande quel niveau de souffrance une algodystrophie sévère peut engendrer ou bien la mienne a sérieusement évolué.
    Bref, au fil des mois les douleurs se sont propagées dans tout le haut du corps parfois de manière symétrique et désordonnée, ciblant un endroit puis un autre , simultanées parfois , douleurs sourdes puis violentes, aigües .Petit à petit les côtés du bassin ont commencé à être douloureux, puis les genoux.Je me levais difficilement le matin et marchais lentement comme une mamie de 90 ans alors qu’avant l’opération, je grimpais dans le pin pour le tailler.Au fil des mois…et des RDV… j’ai enfin vu le rhumatologue qui m’a prescrit du laroxyl pour détendre les muscles et m’a fait une infiltration à la main droite.Et, miracle!!!Toutes les douleurs bizarres autres que celles de ma main droite et du bras droit avaient disparu .Joie de courte durée car les douleurs de la main avaient peu à peu disparu pour laisser place aux autres douleurs qui se manifestaient de plus belle.Crises aigües, douleurs et crampes dans les jambes, fessier, sciatique, genoux, bras, coudes ,épaules.Reprise d’anti inflammatoires ponctuels comme le nurofen ou voltarène que je dois arrêter à cause du vaccin du covid, je prends du paracétamol pour diminuer la douleur et j’espère avoir une infiltration au bras droit après avoir été vaccinée.J’ai vu un rebouteux magnétiseur qui m’a remis un ligament en place mal remis lors de l’opération et une ostéopathe.
    En fait, je ne sais plus à quel Saint me vouer, je n’ai plus confiance en de nombreux médecins et j’ai appris qu’il n’était pas nécessaire de faire opérer un doigt à ressaut, qu’il fallait dans un premier temps essayer l’infiltration….
    On me conseille la détente, la balnéothérapie , les massages zen …OK mais comme tout est fermé et que les esthéticiennes n’ont pas le droit d’exercer ce que je trouve complètement idiot comme le reste ,étant donné que, dans ce contexte particulièrement anxiogène, on aurait vraiment besoin d’elles, je me contente de ma baignoire que j’ai bien du mal à nettoyer .Sur ce, je vais m’arrêter car j’ai très mal au fessier et je ne peux plus rester assise longtemps…Quelle misère !!!
    Au fait, j’ai 69 ans, je suis habituellement très active, rien ne m’arrête et je vais tout faire pour vaincre cette chose qui vient de nulle part.J’ai commencé doucement le Tai Chi et le Qi Gong sur tuto pour maintenir la souplesse de mes articulations, avec musique relaxante et je suis impatiente de retourner dans l’eau car c’est le seul endroit où je n’ai plus de douleurs. Courage à tous, à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.