Témoignage de Christelle (adhérente)

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Dhollande Christophe dit :

    Bonjour je fais une Algodystrophie du pied gauche depuis Décembre 2016 ayant été opéré de plusieurs thromboses et une ischémie aiguë avec amputation du 3ème et 4ème orteils je suis en AAH depuis j’ai essayé plusieurs traitements qui ont été un échec à chaque fois actuellement je suis sous tens 2 duloxetine 60 mg par jour et 2 tramadol LP 150 j’ai toujours mal en continu on ne sait plus trop quoi me faire ça devient très lourd je suis suivi au centre anti douleurs les bonnettes à Arras mais aucune amélioration je perds le moral et je déprime ☹️ ça joue un grand impact dans ma vie j’ai 48 ans

  2. Scx dit :

    Courage Christelle ce groupe est topissime n’hésite pas à poser des questions ou bien si tu veux juste 1 soutien de même bcp de personnes se soutiennent Mme inséparable algo depuis 2016 membre supérieur main droite suite opération du canal carpien tout le côté droit me fait souffrir la hanche la cheville le poignet et l’épaule mille onde positive

  3. marine dit :

    Bonjour, après une entorse grave des ligaments et talon d’Achille, c’est déclaré en septembre 2019, une algodystrophie chaude..Actuellement c’est en alternance chaude puis froide avec des fourmillements incessants, des douleurs atroces toutes les nuits, donc sommeil perturbé, des crampes également et si j ‘essaye de marcher un peu pour éviter l ankylose, un blocage, comme un verrouillage du pied, de la jambe se produit, dans ces moments là , je suis impotente..Je dois m asseoir et attendre que ma jambe se déverrouille.Tout cela est douloureux et fort inconfortable. Cela déprime et se pose des questionnements pour mon devenir, je suis seule avec une fille à charge, je constate que mon état de santé l’inquiète, devant elle j’essaye de faire bonne figure, mais ces douleurs sont très difficiles à vivre..

  4. Marie dit :

    Bonjour
    Suite à une chute en arrière sur un escalier en béton en 2004, j’ai commencé a avoir une douleur au niveau cervical puis une contracture du muscle sténo cléido mastoidien d’ou des douleurs ensuite à la mâchoire Droite, tête droite, oreille droite sensation d’écrasement, fourmillements, décharges électriques puis impossibilité d’utiliser correctement mon bras droit, ma main, troubles de l’équilibre.. Les douleurs se sont accentuées au fil du temps et progressent omoplate, clavicule … Elles sont diurnes et nocturnes épuisantes, énergivores
    Actuellement je suis en arrêt de travail depuis 3 ans, j’étais aide soignante
    Voici les résultats de l’expertise réalisée le 10//11/2020 à la demande de mon employeur : « l’intéressée présente une inaptitude totale et définitive à un poste salarié quelconque, une mise à la retraite pour invalidité est donc décidée (j’ai 55 ans) avec un taux d’invalidité de 15 % pour un syndrome de Costen compliqué d’un SDRC ».
    Cela me donne droit à 542 euros par mois
    Les nombreux traitements, les centres anti douleur, spécialistes RIEN n’agit sur ces douleurs et les années passent…
    Comment ne pas perdre pied ?
    Je suis prête à témoigner
    Bon courage à tous

  5. Cabon Janine dit :

    Je souffre d’algodystrophie invalidante suite à une double opération du genou (Ligaments croisés + prothèse uni-colpargime’tqle du genou) en octobre 2010 et suis toujours à ce jour en phase chaude et invalidante avec des douleurs horrible qui m’empêche de vivre normalement… Je vais avec un sac de glace sur mon genou (du matin au soir) + des antalgiques…

  6. kahn Dominique dit :

    Bonjour,
    j’ai 69 ans, suis très dynamique mais depuis une opération de deux doigts à ressaut le 6 mai 2020 à Medipole,j’ai ressenti des douleurs à la main droite pendant 3 mois ce qui me semblait normal car récupération de la souplesse des tendons .Cependant, au mois de sept.une douleur s’est progressivement installée au niveau du canal carpien main droite, puis douleurs au bras, coude épaule, ensuite douleurs symétriques à gauche, puis douleurs niveau du bassin, fesses, nerfs sciatiques, difficultés à me dérouiller le matin.Les douleurs étaient alors fantaisistes mais rarement simultanées et se manifestaient surtout la nuit et au réveil ,des douleurs aigües et lancinantes.Actuellement, j’ai mal partout, je me lève et marche difficilement.Si je m’accroupis, je n’arrive plus à me relever, mon bras droit me fait tellement mal que je ne peux le lever, je ne peux pas rester longtemps assise car j’ai terriblement mal au fessier ,mes mains redeviennent douloureuses et raides, la nuit je ne sais plus sur quoi m’appuyer pour me retourner, j’ai du mal à soulever la couette, je suis handicapée et en colère.
    J’ai pris des anti-inflammatoires pour me soulager, du doliprane .Le 1er mars j’ai eu une infiltration pour rhizarthrose au pouce droit. Bizarrement toutes les douleurs ont disparu sauf à l’endroit de l’infiltration et au bras droit.Je pouvais de nouveau me relever.Cependant au bout de 3 semaines la douleur au pouce avait pratiquement disparu alors que toutes les autres et de nouvelles apparaissaient dans tout le corps. Le rhumatologue m’a prescrit du laroxyl qui malheureusement n’enlève pas les douleurs et de la balnéothérapie mais covid et confinement donc pas de balnéothérapie, pas de petits massages sympas de ma masseuse car elle n’a pas le droit de travailler, donc j’ai essayé l’ostéopathie,le rebouteux qui m’a remis en place un ligament ou tendon déplacé lors de l’opération. J’ai toujours aussi mal voire davantage, on dirait que la maladie s’écoule dans toutes les parties du corps lentement ,elle les tord , les pique, les brûle , les verrouille une après l’autre et parfois on a droit au bouquet final qui associe toutes les douleurs sous forme de crises extrêmement douloureuses.
    Oui, j’ai signé un papier avant l’opération évoquant cette maladie à travers un mot compliqué : l’algodystrophie…J’ai eu beaucoup d’opérations et d’anesthésies au cours de ma vie mais toutes se sont très bien déroulées.Cette fois l’anesthésie a été un vrai cauchemar, 2h d’attente, le bras endormi, le froid, les nausées, l’impression d’être étouffée par une forte pression dans une moitié du corps comme lorsqu’on prend la tension, l’impression de n’être qu’un pion parmi d’autres, séparé des autres par un simple drap,( moins confortable qu’aux hospices de Beaune)bref, l’usine….
    Donc aujourd’hui, j’espère avoir une infiltration au bras droit et je ne sais plus où puisque j’ai mal partout….
    J’espère que ce commentaire sera lu par les chercheurs et je suis de tout coeur avec les personnes qui vivent le même cauchemar.
    Prenez soin de vous .Cordialement
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.